Insécurité grandissante à Kabinda : le Collectif pour le Changement hausse le ton!

Flodel NKIMA

Dans une correspondance de deux pages adressée au Maire de la Ville de Kabinda avec copie réservée au Commandant PNC Ville de Kabinda, le Mouvement de pression Collectif pour le Changement, Coordination de Kabinda, a dénoncé l’insécurité grandissante dans la Ville de Kabinda.

L’on notre notamment plusieurs cas d’insécurité qui sont observés ce dernier temps entre autres le phénomène tshiambula qu’il faut comparer au Kidnapping, les vols simples et à mains armées, les incendies des maisons à répétition ainsi que la pénurie d’eau potable qui sont devenus comme un pain quotidien sous la barbe des autorités qui gardent un silence coupable.
Pour ce mouvement pro changement qui ne jurent que sur le développement de leur chère province qu’ils croient toujours au bas de l’échelle, l’autorité urbaine est en train de faillir à ses obligations de la sécurisation des personnes et de leurs biens.
Ainsi, ne voulant pas seulement se limiter aux dénonciations, la correspondance signée par Fabien Mutondo propose des pistes de solutions pour sortir de cette situation. Il s’agit de l’instauration et multiplication des patrouilles nocturnes; le contrôle organisé des passagers nocturnes ; l’instruction aux Bourgmestres de prendre des mesures sécuritaires qui s’imposent à leurs niveaux.
Il y a lieu de rappeler que ce mouvement n’est pas à sa première correspondance. C’est la deuxième après celle adressée au Président de l’Assemblée provinciale au sujet des flous entretenus dans l’exécution du programme de 100 jours dans cette Province. Une correspondance qui traine encore malheureusement dans les tiroirs du numéro 1 de l’Assemblée provinciale alors qu’elle urge. Quant à celle-ci, l’autorité urbaine doit s’activer pour son application car elle est salvatrice pour toute la population.
John Lenga

Laisser un commentaire

Next Post

Diplomatie : un émissaire de Sassou Guesso apporte un message de réconfort et stratégique à Félix Tshisekedi

« Nos Dirigeants ont de choses beaucoup plus importantes à faire dans la sous-région liées au développement économique au bénéfice de nos populations et, pour cela, il n’est pas question de dépenser de l’argent pour des conflits fratricides inutiles », c’est le message qu’il faille retenir de la restitution faite à la […]

Subscribe US Now

contact@letriompherdc.com